Mes vacances avec Marmara (2/2) : hôtel Messonghi Beach à Corfou

Coucou tout le monde !

Pour faire suite à mon précédent article, je vais vous parler de mes vacances à Corfou, à l’hôtel Messonghi Beach en formule tout inclus avec Marmara. Notre profil : mère et fille en vacances tranquilles, relax, avec une touche de sport, venues profiter de l’animation du club (et éventuellement visiter les alentours).

Je ne vous mettrai pas beaucoup de photos de l’hôtel car je n’en ai pas beaucoup prise, mais en plus vous pouvez les trouver sur le site de l’hôtel.

Ce qui est bon à savoir : l’hôtel est situé à environ 20 km de l’aéroport mais les routes étant sinueuses vous mettez 45 min pour faire le trajet.

Premier jour :

Consacré au transport, nous avons pris l’avion à 14h30 à Roissy Charles de Gaulle, aucun retard, et sommes arrivés à 19h heure locale.

Notre chambre est dans le bâtiment Alkionides, au 2ème étage sans ascenseur (heureusement que j’ai la forme, mais ce n’est pas le cas de tout le monde), et notre balcon a donné sur.. une barrière. Ok, pas glamour mais on est peu dans notre chambre donc ça va.

Malgré une journée passée dans l’avion, on a pu profiter du dîner au restaurant sous forme de buffet, du spectacle et de la discothèque (un tout petit peu, comme chaque soir, car le DJ… c’était pas ça du tout !).

Deuxième jour :

Journée tranquille. Le matin à 10h15, petite réunion d’information bien ennuyeuse… décidément je n’aime pas ces réunions ! Ça peut être intéressant, on nous parle de l’hôtel, de notre séjour, et des excursions proposés par Tui (je ne vous en parlerai pas car je n’en ai fait aucune. Oui mon article pourrait vous paraître inutile…)

Mais c’est pas grave, une fois terminée ce sont enchaînés cours d’aquagym, de danse kuduro, de step et de stretching. Une journée bien occupée quoi…

Sans oublier le cocktail du directeur, le spectacle et la discothèque.

Troisième jour :

C’est LE jour où on est sorties.

Le matin nous avons pris le bus depuis l’hôtel, ligne B7 jusqu’à « corfu Town ». Les horaires sont disponibles à l’accueil de l’hôtel et l’achat des tickets peut se faire à côté de l’arrêt de bus ou directement dans le bus. Tarif 2,40 euros par trajet et par personne. L’arrêt de bus se situe vraiment juste à la sortie de l’hôtel sur la droite.

Il faut environ 45 min pour rejoindre le centre ville et là vous avez la nouvelle ville pour faire du shopping et la vieille ville (inscrite au patrimoine mondiale de l’UNESCO).

À savoir : au retour il faut marcher un peu depuis le centre ville pour se rendre au terminal de bus et prendre le retour.

Quatrième jour :

Repos à l’hôtel toute la journée. En même temps avec toute l’animation qu’il y a et le cadre, comment résister ?

J’ai tout de même assuré le sport le matin grâce à ma corde à sauter et mon élargi à de (merci Décathlon).

Le soir j’ai découvert un bar juste à côté qui est vraiment sympa et en bord de plage (mais bien sûr j’étais tellement dans l’ambiance que j’ai oublié de prendre une photo). Du coup je vous laisse la surprise de découvrir le thème de ce bar et ne vous donne que le nom : le golden beach.

Cinquième jour :

Journée encore au calme. Cependant j’ai assuré mon sport après une nuit de folie à goûter des alcools : bodycombat le matin. Et oui, c’est un des seuls clubs (si ce n’est pas le seul) à assurer des cours « les Mills » pour ceux qui connaissent.

Sixième jour :

Pour continuer dans la lancée, ce fut encore une journée spéciale repos. Petite nouveauté : l’indice UV était tellement fort que mon allergie au soleil est réapparue. Comment je le sais ? Petites plaques boursouflées et rouges, un peu comme si c’était plein de petits boutons. Ma solution : et bien arrêter la bronzette et se mettre à l’ombre… tout le temps !

Cependant je suis quand même sortie dans la rue qui passe devant l’hôtel pour voir les boutiques de souvenirs. Et je l’ai trouvée très jolie…

On s’est aussi baladé le long de la plage derrière l’hôtel. C’est tellement apaisant..

Septième jour :

Allergie au soleil oblige, j’ai passé ma journée à éviter le soleil tant bien que mal.

Pour la dernière soirée nous avons voulu tester un autre bar qui est dans la rue, mais ne cherchez pas, après 0h30, tout est fermé ! Enfin sauf le golden beach…

Huitième jour :

Journée consacrée au transport et au retour. La météo grise et le vent fort nous encourage à rentrer même si on n’en a pas envie.

Un dernier au revoir aux animateurs qui étaient pus que géniaux. Si vous les croisez un jour dans un club, alors vous aurez beaucoup de chance !

Départ de l’hôtel à 16h ce qui nous laisse la possibilité de profiter encore un peu. Notre avion est à 18h55 heure locale et nous sommes arrivées à Paris à 20h30 heure locale. Donc aucun retard, et retour à la réalité.

Bon à savoir / anecdotes :

Le papier hygiénique (ou papier WC) ne se jette pas dans les toilettes mais à la poubelle.

L’eau du robinet n’est pas potable car trop calcaire.

Le décalage horaire est de +1heure par rapport à l’heure française.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s